Les morts « vivants » de la « Grande Guerre »

Les morts « vivants » de la « Grande Guerre »

Cette page est régulièrement mise à jour.
Elle a pour principal objectif de retrouver et d’associer une photographie, un visage, des renseignements d’Etat-Civil, etc. à des soldats qui ont été tués au cours de la première guerre mondiale (1914-1918).
Les informations collectées sont ensuite enregistrées pour la postérité dans FamilySearch, entre autres bases généalogiques.

SINTIER Gustave Henri Gustave Henri SINTIER
Soldat au 49e Bataillon de Chasseurs à Pied, « Mort pour la France ».
Fils de Gustave SINTIER et d’Eugénie Amélie PICHON , il est né le 4 octobre 1887 à Paris (IX).
Il exerçait le métier de garçon boucher et s’est marié le 17 février 1914 à Paris (XVIII) avec Alice Adèle CHABÉ.
De cette union naquit Suzanne Marcelle Léonie le 3 mars 1918 à Paris (XVII).
Il a été « tué à l’ennemi » le 20 août 1918 à Villers-lès-Roye (Somme).
Le lieu de son inhumation est inconnu à ce jour.
SAGUET Emile Gustave Emile « Gustave » SAGUET
Caporal au 67e Régiment d’Infanterie, « Mort pour la France ».
Fils de Voltaire Gustave et de Emilie Constance CHENU, il est né le 17 novembre 1895 à Paris (I).
Il exerçait le métier d’employé de commerce et était célibataire.
Il a été « tué à l’ennemi » d’une balle qui lui trancha la carotide, le 3 juillet 1915 vers 20:00, à la tranchée de Calonne (Meuse) .
Inhumé dans un premier temps au cimetière militaire de Mouilly à Amblonville (Meuse), sa dépouille a été exhumée le 24 mai 1921 pour être transférée au cimetière des Batignolles à Paris (XVII), où elle a été inhumée le 26 mai 1921 (Sépulture n° 437 – Division n° 9, Ligne n° 11).
RONCERAY Jean Marie Joseph Côme Jean Marie Joseph Côme RONCERAY
Soldat au 79e Régiment d’Infanterie Territorial – 6e Compagnie, « Mort pour la France ».
Fils de Léonard et de Marie VILLEDIEU, il est né le 27 septembre 1875 à Saint-Senier-de-Beuvron (Manche).
Il exerçait le métier de jardinier, marchand de vin, entre autres, avant de se marier le 26 octobre 1901 à Neuilly-Plaisance (Seine-et-Oise) avec Marie BRUEL.
De cette union naquirent Marie Louise Clémentine le 29 décembre 1902 à Paris (II) et Germaine Jeanne Berthe le 9 février 1907 à Paris (V).
Il a été tué par un obus qui l’a terrassé sur une route de campagne, le 27 avril 1915 à Boezinghe, Ypres (Belgique).
Inhumé dans un premier temps sur place, sa dépouille a été exhumée pour être transférée à la nécropole nationale « Notre-Dame de Lorette » à Ablain-Saint-Nazaire (Pas-de-Calais).
A noter qu’il a bénéficié d’une mesure d’amnistie pour ses différentes condamnations (Loi du 24 octobre 1919).
MORNET Louis Louis MORNET
Soldat au 39e Régiment d’Infanterie – 2e Compagnie de mitrailleuses, « Mort pour la France ».
Fils de Louis et de Zoé Félicie FRANCOIS, il est né le 26 août 1879 à Paris (XIV).
Il exerçait le métier d’électricien avant de s’engager en 1900 pour une durée de 3 ans dans le Régiment de Sapeurs Pompiers de Paris.
Il s’est marié le 20 avril 1911 à Paris (II) avec Clarisse Elisabeth BOUNIOL et de cette union naquit Yvonne Henriette le 14 août 1913 à Paris (II)
Il a été tué par un éclat d’obus le 23 juin 1916 vers 17:00 à Fleury-devant-Douaumont (Meuse)
Le lieu de son inhumation est inconnu à ce jour.
GOEPFER-BEZAULT-Louis-Ernest Louis Ernest GOEPFER-BEZAULT
Soldat au 27e Régiment d’Infanterie, « Mort pour la France ».
Fils de François Joseph GOEPFER et de Marguerite Florentine PIERRE, il est né le 20 juin 1874 à Paris (XV).
Il a été adopté avec sa fratrie le 24 janvier 1902 par Ernest Jean Baptiste BEZAULT & Elise Philomène PERRIN.
Il exerçait le métier de garçon laitier et était célibataire, même si la transcription de son décès à l’Etat-Civil de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) le considérait comme marié à Gabrielle Julie Hortense FORTUNE qui n’était autre que sa belle-soeur.
Il a été « tué à l’ennemi » le 25 août 1914 à Vandegies-sur-Ecaillon (Nord)
Son corps a été inhumé au cimetière britannique « Crucifix Corner », départementale 958 à Vandegies-sur-Ecaillon.
BOUGUEN-Paul-Leonard Paul Léonard BOUGUEN
Capitaine au 56e Bataillon de Chasseurs à Pied, « Mort pour la France ».
Fils de Charles et de Marie Guillaume BOUGUEN, il est né le 30 septembre 1881 à Brest (Finistère).
Militaire de carrière (ancien élève de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr-l’École), il s’est marié le 19 janvier 1909 à Brest (Finistère) avec Marie LANGLOIS et de cette union naquit Anne-Marie Barbe le 13 novembre 1909 à Brest.
Il a été « tué à l’ennemi » le 5 avril 1915 à l’assaut de la côte 222 à Buzy-Darmont (Meuse).
Son corps a été inhumé à Braquis (Meuse).
BARILLET Louis Henri BARILLER Louis Henri
Soldat au 115 Régiment d’Infanterie, 1ère Compagnie de Mitrailleuses, « Mort pour la France ».
Fils de Louis Cesaire Frederic et de Marie Louise COURTOIS, il est né le 1er décembre 1892 à Château-du-Loir (Sarthe).
Il exerçait le métier de cultivateur et était célibataire.
Il a été « tué à l’ennemi » le 20 mars 1916 vers 15:00 à « La main de Massiges » (Marne).
Son corps a été inhumé à la nécropole nationale « Le Pont de Marson » (sépulture n° 2007) à Minaucourt-le-Mesnil-lès-Hurlus, (Marne).
BOEHLINGER Paul Achille BOEHLINGER Paul Achille (frère de Georges Victor)
Caporal fourrier au 79e Régiment d’Infanterie, 11e Compagnie, « Mort pour la France ».
Fils de Joseph Pierre César et de Marie Louise MAILLOT, il est né le 25 mai 1892 à Vézelise (Meurthe-et-Moselle).
Il exerçait le métier de cuisinier et était célibataire.
Il est décédé le 14 novembre 1914 vers 18:00 à l’ambulance n° 2 d’Elverdinge, Ypres (Belgique) des suites de ses blessures de guerre.
Le lieu de son inhumation est inconnu à ce jour.
BOEHLINGER Georges Victor Mémorial BOEHLINGER Georges Victor (frère de Paul Achille)
Caporal au 153e Régiment d’Infanterie, « Mort pour la France ».
Fils de Joseph Pierre César et de Marie Louise MAILLOT, il est né le 7 septembre 1893 à Vézelise (Meurthe-et-Moselle).
Il exerçait le métier de pâtissier et était célibataire.
Selon un jugement rendu par le Tribunal civil de Nancy (Meurthe-et-Moselle) le 2 novembre 1920, il aurait été « tué à l’ennemi » le 25 septembre 1915 à Maisons-de-Champagne sur le territoire de l’actuelle commune de Cernay-en-Dormois (Marne).
Le lieu de son inhumation est inconnu à ce jour.
MILLOT André Jean Alphonse MILLOT André Jean Alphonse
Lieutenant au 87e Régiment d’Infanterie, 2e Bataillon, « Mort pour la France ».
Fils de Guillaume Denis Eugène et de Félicie Louise Delphine BÉGIN, il est né le 15 novembre 1880 à Saint-Quentin (Aisne).
Ancien élève des Hautes Etudes Commerciales, il s’est marié le 3 juillet 1906 à Saint-Quentin avec Amandine Céline Marie WARGNY.
Il a été tué lors de l’assaut d’une tranchée ennemie le 26 février 1915 vers 11:00 à Le Mesnil-Lez-Hurlus (Marne).
Son corps a été inhumé au cimetière Nord de Saint-Quentin (Concession n° 5095).
DELATOUR Georges DELATOUR Georges Alphonse Henri Joseph
Soldat au 23e Régiment d’Infanterie, 5e Compagnie, « Mort pour la France ».
Fils d’Alexandre Lucien et de Marie Rose VUILLARD, il est né le 22 juillet 1896 à Ravilloles (Jura).
Etudiant, il était célibataire.
Grièvement blessé par un éclat d’obus (« large perforation de l’abdomen avec hernie intestinale ») le 20 avril 1917 à Loivre (Marne), il est décédé le jour même à l’ambulance n° 4/1 de Châlons-sur-Vesle (Marne).
Le lieu de son inhumation est inconnu à ce jour.
JAQUET René Paul Marie René Paul Marie JAQUET
Sous-Lieutenant au 18e Bataillon de Chasseurs à Pied, « Mort pour la France ».
Fils de Jules Paul et de Marguerite Louise HÉRY, il est né le 9 mai 1896 à Paris (IX).
Il était célibataire.
Engagé volontaire pour la durée de la guerre, il a été tué d’un éclat d’obus dans la poitrine le 9 octobre 1915 vers 11:00 à Perthes-Lez-Hurlus (Marne).
Le lieu de son inhumation est inconnu à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *